30-01-2019

Silhouette of youth looking at lake with mountains in background

La toute première conférence Y Nexus, d’une durée de quatre jours, a eu lieu en janvier dernier en Colombie-Britannique. Organisée par Lindsay Martin, Jonah Erickson et Jeremy Favel du YMCA du Grand Vancouver, la conférence visait à répondre au besoin de concevoir des programmes fondés sur l’inclusion. Y Nexus a permis de rassembler quinze jeunes leaders autochtones et non autochtones qui ont abordé différents thèmes liés à la réconciliation et à la sensibilisation. 

La conférence était dirigée par plusieurs leaders, et l’aînée Debra Trask, des Premières Nations de West Moberly, a contribué à s’assurer que toutes et tous bénéficient d’un espace sûr. Pour la plupart des participants, l’événement marquant a été les dialogues expérientiels, dans lesquels toutes et tous ont pu animer un atelier ou diriger des échanges sur le sujet de leur choix. L’activité a permis d’explorer en profondeur différents enjeux, de déterminer des manières de créer une collectivité plus inclusive et de poser des gestes vers la réconciliation.

À la suite de la conférence, le YMCA du Grand Vancouver était l’hôte d’un événement communautaire organisé en partenariat avec Reconciliation Canada auquel ont assisté soixante-dix membres du personnel du YMCA et de la collectivité, dont la cheffe héréditaire Janice George, de la nation Squamish.

Les participants à Y Nexus ont eu l’occasion d’échanger sur leurs apprentissages, reconnaissant notamment la multitude de définitions personnelles de la réconciliation et leur sentiment général d’optimisme envers l’avenir. L’une des personnes participantes a déclaré : « Je connais la voie à suivre, et je suis en mesure de cerner les gestes que je peux poser en vue d’une réconciliation. »